28/12/2006

James Brown

La dépouille de James Brown exposée jeudi à New York


La dépouille du "parrain de la soul" James Brown sera exposée jeudi à New York dans la salle de concert Apollo Theater, a-t-on appris mardi auprès de sa maison de disques. Les admirateurs du roi de la soul et du funk pourront rendre un dernier hommage au chanteur américain mort le jour de Noël à l'Emory Crawford Long Hospital d'Atlanta (Georgie, sud-est), à l'âge de 73 ans, victime d'une insuffisance cardiaque congestive.

Inhumation vendredi
L'inhumation aura lieu vendredi dans le cadre familial à Augusta (Georgie), la ville où Brown avait grandi. Une cérémonie en l'honneur de celui qui s'était autoproclamé "Mr Sex machine" ou "Dynamite Man" aura lieu samedi à Augusta dans le Palais des congrès qui porte son nom. Des milliers de personnes devraient participer à cette cérémonie.

Mort inattendue
La mort du chanteur a surpris tous ses proches. James Brown devait se produire mercredi et jeudi dans le Connecticut et le New Jersey (nord-est) et deux concerts étaient prévus à New York le 31 décembre. Selon Intrigue Music, James Brown devait chanter aussi au Canada au début de l'année 2007 et trois concerts étaient prévus en France (Grenoble, Marseille et Paris) en juin.

Connu pour ses performances scéniques et ses tenues de scène voyantes, devenu l'homme le plus imité du show business, James Brown a produit plus de 75 albums, vendus à des millions d'exemplaires dans le monde. Depuis le succès de Please, Please, Please en 1956, le chanteur a tout inventé, ou mieux, s'est tout réapproprié: la soul music, le rythm'n and blues, le funk et même le rap.

12:12 Écrit par STAR dans Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.