13/08/2007

Elvis

 
decoration

Elvis Presley

LA LEGENDE DU ROCK & ROOL

"Avant Elvis, il n'y avait rien !".

Cet aveu d'un autre génie de la chanson, John Lennon, suffit à lui seul à replacer Elvis Presley dans le contexte intemporel de la légende du rock & roll.

The King, comme il est fort justement surnommé, a tout inventé: un style, une image, une certaine médiatisation de la musique populaire, jusque là cantonnée aux basses couches de la société.

S'appuyant sur les bases afro-américaines du blues, Presley a donné au rock ses lettres de noblesse avant de sombrer, meurtri, sous le poids de son œuvre.

Tupelo, Mississippi, 1935

Rien ne laissait présager un tel destin, lorsque le petit Elvis Aaron Presley voit le jour ce 8 janvier 1935, dans cette petite maison de bois. Et pourtant...

Des deux jumeaux qui devaient voir le jour, le second, Jesse Garon, ne survivra pas. Seul Elvis fera le bonheur de ses parents. Après une enfance heureuse quoique modeste, durant laquelle il fait l'apprentissage du chant à l'église de Tupelo, sa vie prend un tournant décisif le jour de ses onze ans.

Un étonnant cadeau d'anniversaire

Son grand-père, sans deviner que son geste révolutionnera le monde, lui offre alors sa première guitare. Sur cet instrument, l'adolescent fera ses premières gammes. En 1948, la famille Presley déménage à Memphis.

Après avoir obtenu son baccalauréat en 1953, Elvis enregistre un disque pour l'anniversaire de sa mère Gladys. Ce sera My Happiness gravé au Memphis Recording Service durant l'été 1953. Sans le savoir, ce coup d'essai est le déclencheur de son futur succès.

Remarqué par Sam Philipps, directeur des Studios Sun Records de Memphis, Elvis fait la rencontre de deux musiciens avec lesquels il s'enferme plusieurs jours en studio. De cette osmose naît That's All Right Mama en juillet 1954. Ce premier titre commercial fait un carton dans l'Amérique puritaine des années 50.

Avec ses dix-neuf ans et son physique de jeune premier, Elvis devient rapidement la coqueluche des jeunes filles. La rencontre avec le Colonel Parker -il sera son manager exclusif- fait office d'accélérateur. Dès 1955, chaque déplacement de Presley déclenche une émeute, et ce seulement après une poignée de 45 tours. La légende est née.

Un succès grandissant et démesuré

Chaque disque atteint des ventes records, savamment relayées par la télévision. Dès ses débuts, le chanteur a tout à gagner à développer son potentiel visuel: télévision, concerts et plus tard cinéma sont partie intégrante de son succès.

Censurés par certains, encensés par d'autres, son jeu de jambes provocateur, sa tenue, sa voix, son âge et sa musique font de lui un artiste à part, et aussi un extraordinaire produit commercial. Parker en prend conscience et oriente Presley très tôt vers une carrière cinématographique.

Son premier film, Love Me Tender, date de 1956. L'enjeu financier est énorme et repose sur un schéma simpliste: un scénario souvent naïf, mettant en valeur le physique et la voix d'Elvis, et de nombreuses chansons enregistrées pour l'occasion.

Cette astucieuse collaboration fera la fortune de l'artiste et de son manager, au rythme effréné de plusieurs films par an. Avec ses premiers cachets, le jeune homme s'offre la propriété de Graceland en 1957, sa demeure principale durant toute sa vie et aujourd'hui lieu de culte pour des millions de fans.

En Allemagne...

A 23 ans, trois événements majeurs ont une influence positive sur la popularité d'Elvis. Dans un premier temps, il est appelé sous les drapeaux, au Texas puis en Europe, plus exactement en Allemagne. Il bénéficie, à l'instar d'un Johnny quelques années plus tard, d'un formidable engouement. Prestige de l'uniforme !

Mais la même année, Gladys, sa mère, décède d'un arrêt cardiaque à l'âge de 46 ans. Coup dur pour le jeune chanteur qui vouait à sa mère un amour passionnel. Une mère absente que remplacera en partie désormais la jeune Priscilla Beaulieu, fille d'un Colonel, qu'Elvis rencontre en Allemagne en 1959 et qu'il épousera en 1967.

Pour l'heure, le retour à la vie civile du King est un véritable triomphe. Durant son absence, Parker a pris soin d'entretenir la légende en publiant de temps en temps quelques 45 tours enregistrés avant le service militaire de son poulain.

Procédé judicieux qui maintient au plus haut la popularité du chanteur: concerts et disques se succèdent rapidement. Dès 1961, Elvis retrouve le chemin des studios de cinéma: il participe à deux ou trois films par an ainsi qu'à l'écriture et à l'interprétation des bandes originales.

Si cette période reste fort lucrative, elle présente le fâcheux inconvénient d'éloigner le chanteur de la scène et de son public, et de creuser ainsi une brèche dans laquelle les Beatles s'infiltreront avec fracas.

Les Beatles, nouveaux rois du rock ?

Dès 1962 et leur premier tube Love Me Do, la bande à Lennon et Mc Cartney envahit le monde. Profitant de la période cinéma du King et s'appuyant sur un rock plus romantique et moderne, les Fab Four remplacent Elvis dans le coeur de nombreux fans.

Il faut attendre 1968 pour que ce denier reprenne sa place en haut de l'affiche. Après avoir épousé Priscilla qui lui donnera son unique enfant Lisa Marie en février 1969, Presley reprend la route de la scène et renoue ainsi avec un public impatient de le revoir chanter en chair et en os.

Dès lors, il enchaîne les concerts par dizaines et réunit des millions de spectateurs. Son concert de 1973 à Hawaii est retransmis devant un milliard de téléspectateurs ! Mais la même année, Elvis divorce et entame une lente descente aux enfers: séparation, tournées, alcool, drogues, médicaments, nourriture, ... le chanteur est victime de son succès et de son image.

Lors de ses derniers concerts en 1977, il est devenu l'ombre de lui-même, bouffi et enlaidi par les kilos. Le 16 août 1977, alors qu'il est âgé de 42 ans, son coeur cesse de battre dans sa propriété de Graceland.

Depuis cette année-là, la légende Elvis ne cesse de croître. Des millions de fans à travers le monde, autant de disques et de produits dérivés vendus chaque année qui assurent encore aujourd'hui à sa veuve et à sa fille plus de 35 millions de dollars de royalties !

Les hommages, compilations ou reprises pleuvent, jusqu'à des concerts retransmis sur écrans géants et rassemblant des milliers d'amateurs.

Roi incontesté du rock & roll, Elvis Presley a marqué de son empreinte singulière le monde de la musique. Influent, envoûtant, il est à l'origine de la vocation artistique de nombreux chanteurs de par le monde. Il reste à jamais un mythe.

BleueStar

 


http://www.elvis.com/ en direct

18:03 Écrit par STAR dans Biographies | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : elvis, elvis |  Facebook |

Commentaires

Merci de faire un lien vers mon site quand vous pomper mes biographies
http://www.stars-celebrites.com/DIAMS/biographie-diams.htm

Écrit par : guy | 29/08/2007

Kikou Bonjour Jean-Marie,
J'espère que tu me reconnaitras, je suis La malade de Tivoli avec qui tu aimais converser.
J'espère que tu vas bien, moi je pars le 20/09 en Espagne chez ma belle mère
Pensées amicales
Jaja

Écrit par : Jajaenmauve | 15/09/2007

Les commentaires sont fermés.