19/01/2008

Florent Pagny

123gifs110fp  etoile19


   
Florent Pagny est un chanteur français né à Chalon-sur-Saône le 6 novembre 1961.

Fils d'Odile et de Jean, Florent Pagny est très vite attiré par la musique. Il fréquente ainsi le Conservatoire de Levallois-Perret. Il commence, malgré tout, sa carrière d'artiste, comme figurant, puis comme acteur. Il apparaît dans Inspecteur la Bavure, L'As des as, L'Honneur d'un capitaine ou Fort Saganne. En 1987, il écrit sa première chanson : N'importe quoi.

Le succès de N'importe quoi est fulgurant, restant 8 semaines à la première place du Top 50. Cette chanson est suivie par Laissez-nous respirer, puis par sa reprise de Comme d'habitude. Les reprises deviennent plus tard l'une de ses spécialités.

En 1989, les Victoires de la musique le sacrent révélation masculine de l'année.

Son premier album sort en 1990. Il porte le titre de Merci. Principal auteur de ses chansons, celles-ci commencent à fâcher, notamment les critiques, peu enclins à se faire traiter d'"artistes ratés" dans Presse qui roule. Le boycott de la presse écrite est suivi par un déclin des ventes, et par des problèmes personnels. Son deuxième album, Réaliste, n'est pas un succès.

Jean-Jacques Goldman vient pourtant à son secours, lui compose trois chansons, sous le pseudonyme de Sam Brewski, et lui présente de nouveaux collaborateurs. L'album Rester vrai marque le début d'une carrière d'interprète exclusivement. Bienvenue chez moi, la semi-compilation qui suit, est un succès. Florent Pagny y reprend Caruso de Lucio Dalla.

Le succès lui a apporté beaucoup d'argent, cela lui a "monté à la tête" selon ses propres mots[réf. nécessaire]. Il dépense sans compter et se retrouve criblé de dettes. C'est dans cette situation qu'il essaye de tricher avec les impôts, car il ne pouvait plus les payer. L'administration fiscale l'a accusé de ne pas avoir déclaré une certaine quantité d'avances sur recettes, et ce à trois reprises. Il est condamné[réf. nécessaire] et perd tout. Il finit par dormir dans sa voiture, comme cela lui était déjà arrivé avant. Il décida alors de se reprendre en main et d'être, bien sûr, un peu plus raisonnable.

Si, pour certains, sa nouvelle vie en Patagonie lui permet de fuir le fisc français, pour d'autres, cet exil lui permet de vivre une vie normale et équilibrée, avec sa compagne Azucena et ses enfants. Son nouvel album en 1997 s'intitule Savoir aimer. Florent y fait appel aux compositeurs du moment, Goldman, Erick Benzi, Jacques Veneruso, et à un nouveau compositeur interprète, Pascal Obispo, qui lui signe Savoir aimer, pour un succès immédiat.

Vu le succès de ses reprises, Pagny sort un album de reprises, en 1999, RéCréation. De Jolie môme à Antisocial, il mélange les genres sur des arrangements technos.

Il alterne alors les albums originaux et de reprises (du moins en partie) en changeant régulièrement de look : Châtelet Les Halles, en 2000, dont la plage-titre est signée par Calogero; 2, un album de duos, en 2001; Ailleurs Land, en 2003, dont le premier extrait signé Obispo-Florence traite de ses problèmes avec le Fisc (Ma liberté de penser) et, enfin, en 2004, un album comportant essentiellement des reprises du répertoire lyrique, Baryton, mal nommé, les airs classiques de cet album étant composés pour des ténors.


Source : fr.wikipedia.org/.../fr.wikipedia.org/wiki/Florent_Pagny

10:47 Écrit par STAR dans Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : florent pagny |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.